ENJEUX

changements climatiques​

  • Augmentation des phénomènes climatiques extrêmes: feux de forêt, inondations et précipitation, chaleur accablante, etc.

  • Migration d’espèces faunique et floristique.

  • Difficulté dans la réalisation de pratiques agricoles (ex : préparation des terres et semences, impact sur la croissance et les récoltes, changements dans les périodes de repos des terres durant l’hiver, etc.).

  • Hausse des glissements de terrain et de l’érosion des berges.

  • Dommages sur les infrastructures existantes (ex: immeubles, routes, ponts, système d’approvisionnement en eau potable, station de pompage, réseaux de collecte des eaux pluviales et usées, réseaux d’approvisionnement en électricité, etc.

  • Pressions sur les capacités des services municipaux (ex: services d’urgence, collecte et gestion des matières résiduelles, déneigement, déglaçage des voies piétonnes, entretien des parcs et espaces verts, etc.)

  • Impacts sur la santé publique (ex : hausse des taux de morbidité, mortalité et stress social et mental, etc.   

À souligner 

La Ville de Trois-Rivières est la première au Québec à s’être doté, en 2013, d’un plan d’adaptation aux changements climatiques.

À consulter 

L'Atlas climatique du Canada allie la science du climat, la cartographie et la mise en récit actions régionales et nationales inspirantes.

L’Atlas interactif de la vulnérabilité de la population québécoise aux aléas climatiques (vagues de chaleur et hydrométérologie).

Environnement Mauricie participe aux comités  suivants

Le Comité entreprises de la SADC Maskinongé  coordonne le projet En route vers la carboneutralité de la MRC de Maskinongé permet aux citoyens du territoire de s’impliquer et de se mobiliser dans la lutte aux changements climatiques. L’objectif de ce projet est l’atteinte de la carboneutralité, par la réduction des émissions de GES, la mise en action de différents acteurs territoriaux et finalement, la compensation. Différents secteurs sont en action, dont l’entreprise. Ces derniers se rencontrent aux deux mois afin d’échanger et développer des pratiques visant la réduction de GES.

Le Comité Changements climatiques du Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement du Québec (RNCREQ) combine l'expertise des conseils régionaux de l'environnement (CRE) à l'égard de la thématique dans l'objectif de recommander les positions (résolutions, mémoires, plate-forme, communiqués, etc.) du RNCREQ.