LA RÉGION​

écosystème forestier exceptionnel

Un écosystème forestier exceptionnel est un milieu naturel d'une riche diversité biologique reconnu à titre d'aire protégée par le gouvernement du Québec et administré par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. La protection des écosystèmes forestiers exceptionnels contribue notamment à préserver des espèces menacées ou vulnérables, ainsi que des habitats particuliers susceptibles d’abriter des espèces rares actuellement inconnues.

 

Il existe trois catégories d'écosystème forestier exceptionnel.

Forêts anciennes

Peuplements dans lesquels on trouve de très vieux arbres peu modifiés par l’Homme et les perturbations naturelles. Ces forêts ont comme particularité de renfermer à la fois des arbres vivants, sénescents et morts et un sol parsemé de gros troncs à divers stades de décomposition. On dénombre peu de forêts anciennes au Québec. Dans le sud de la province, la plupart des forêts ont en effet été considérablement affectées par la colonisation, puis par l’urbanisation. Plus au nord, ce sont les épidémies d’insectes et les feux qui les ont raréfiées.

 

Forêts rares

Écosystèmes forestiers qui occupent un nombre restreint de sites et couvrent une superficie réduite. La rareté est généralement d’origine naturelle, mais elle peut aussi résulter de l’activité humaine : on dit alors qu’elle est anthropique. La rareté est évaluée autant à l’échelle du Québec qu’à l’échelle d’unités de territoire plus petites. 

Forêts refuges

Ces forêts abritent une ou plusieurs espèces végétales menacées ou vulnérables (y compris les espèces susceptibles d’être ainsi désignées). On peut y trouver, selon le cas, une espèce d’une grande rareté, au moins trois espèces menacées ou vulnérables ou encore une population remarquable d’une espèce menacée ou vulnérable.

Selon le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, la Mauricie ne compte pas de forêt refuge reconnue sur son territoire.

Source: Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs