Connectivité écologique Mauricie

Connectivité écologique Mauricie est une démarche régionale visant à améliorer le réseau des milieux naturels afin de protéger la biodiversité. Il repose sur la mobilisation des acteurs locaux afin d’amélioration des connaissances sur les corridors écologiques présents et absents sur le territoire de la Mauricie. Cette démarche s’inscrit dans l’Initiative québécoise Corridors écologiques pour laquelle Environnement Mauricie agit à titre de maître d’œuvre régional.

La connectivité écologique est définie comme étant le degré de connexion entre les divers milieux naturels au sein d’un même paysage. Dans le but de compenser les effets négatifs de la fragmentation des habitats naturels, il est conseillé d’accroître la connectivité entre les habitats. La conservation de corridors naturels entre les habitats est essentielle afin de soutenir la diversité biologique dans un contexte de changements climatiques et d’assurer le maintien des services écologiques à la collectivité.

    Activités

    Un premier atelier de cocréation a eu lieu en mars 2021 pour mobiliser les acteurs du territoire.  Cet atelier a permis de présenter la démarche et de mettre à contribution les participants pour bonifier les connaissances sur les potentiels de connectivité en Mauricie. Les obstacles et atouts du territoire ont été soulignés puis les rôles que les différents acteurs peuvent jouer ont été abordés.

    Un second atelier de cocréation a eu lieu en novembre 2022. Plusieurs travaux de modélisation des corridors écologiques ont été présentés aux participants et ont fait l’objet de discussions pour vérifier l’adéquation des modélisations avec les réalités de terrain. La deuxième partie de l’atelier a porté sur les initiatives en cours et les besoins des acteurs du milieu.

     

    Le rapport de cet atelier sera disponible prochainement.

    Responsable de la démarche

    Contactez Raphaël Derriey
    Conseiller en milieux naturels

    rderriey@environnementmauricie.com

    819 694-1748, poste 107

    Partenaires

     

    Conservation de la nature Canada (soutien technique)

     

    Connecter les milieux naturels

    Dans le cadre de l’Initiative québécoise Corridors écologiques, Environnement Mauricie s’est engagé à mobiliser les intervenants de la région pour cibler les enjeux prioritaires et trouver des projets de connectivité à fort potentiel. Dans un contexte d’adaptation aux changements climatiques où les niches écologiques se déplacent vers le nord, plusieurs espèces et milieux naturels à hautes valeurs écologiques bénéficieraient d’une meilleure connexion.

    Le territoire de la Mauricie possède de nombreux atouts pour en faire un lieu propice à la création de corridors écologiques:

    • Parc national de la Mauricie
    • Réserves fauniques du Saint-Maurice et Mastigouche
    • Tourbière Red Mill
    • Tourbière du Lac-à-la-Tortue
    • Réserve de la biosphère du lac Saint-Pierre (UNESCO)
    • Fleuve Saint-Laurent

    Environnement Mauricie est en développement de projets pour susciter des engagements et une mobilisation élargie afin de mettre en œuvre des projets de corridors écologiques. L’objectif consiste à connecter les milieux naturels à l’intérieur du territoire, mais aussi avec les régions voisines, soit Lanaudière, le Centre-du-Québec, Capitale-Nationale et le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

    À propos de l’Initiative québécoise Corridors écologiques

    Elle propose une approche collective de l’aménagement du territoire afin d’augmenter la conservation de milieux naturels connectés par des corridors écologiques.

    L’Initiative vise à consolider l’engagement des acteurs municipaux, des citoyens propriétaires de lots boisés, agriculteurs et autres acteurs clés de l’utilisation du territoire. Pour ce faire, des activités de mobilisation, de renforcement des capacités, de reconnaissance et d’accompagnement dans l’action sont réalisées à l’échelle provinciale et dans 11 régions du Québec.

    Coordonnée par

    L’Initiative est coordonnée par Conservation de la nature Canada, mise en œuvre par 10 organismes et soutenue par une 100aine d’experts.

    Aide financière

    Ce projet bénéficie d’une aide financière du gouvernement du Québec tirée du programme Action-Climat Québec et rejoint les objectifs du Plan pour une économie verte 2030.